La réparation de batteries devient un modèle commercial

Arrêt au garage avec Arnd Franz

La réparation de batteries devient un modèle commercial

12 mai 2022 agvs-upsa.ch – Des personnalités passionnantes issues de la branche automobile évoquent l’actualité et les stratégies. D’aucuns pense que l’électromobilité tuera les garages. Arnd Franz, CEO du grossiste en pièces détachées LKQ Europe, discerne toutefois des  opportunités pour les garagistes. 

20220414_franz_artikelbild.jpg
Source: médias de l'UPSA

srh. Monsieur Franz, vous vous attendez à ce qu’une batterie doive être réparée pour la première fois au bout de 8 à 12 ans. Le garagiste peut-il effectuer ces réparations?
Arnd Franz (CEO de LKQ Europe): C’est une bonne question et la réponse varie d’un constructeur à l’autre. Certains préfèrent remplacer toute la batterie car c’est pour eux la solution la moins coûteuse pendant la période de garantie. Jusqu’à présent, il n’y a eu presque que des pannes de batteries se trouvant sous garantie et âgées pour la plupart de moins de huit ans. Cela va changer à l’avenir. Les VEB vieillissent et la garantie expire. Le consommateur final, c’est-à-dire l’automobiliste, doit alors rechercher une solution économiquement intéressante pour que son véhicule atteigne à nouveau une autonomie de 300 km. La réparation devrait devenir un modèle commercial intéressant pour les garages indépendants. Elle ne jouera peut-être qu’un rôle mineur au cours des cinq prochaines années, mais nous estimons qu’il faudra réparer entre 1,1 et 1,4 million de batteries en Europe d’ici 2030. Il faudra parfois remplacer toute la batterie, ou uniquement certains composants, par exemple un module de batterie dont la dégradation est irrégulière. Dans ce dernier cas, il sera alors nécessaire de diagnostiquer le problème, de localiser celui-ci via le système de gestion de la batterie, d’ouvrir cette dernière, de remplacer le module, de refermer la batterie, puis de contrôler son étanchéité et son fonctionnement. Le garagiste peut facturer environ 4000 francs au client.

Dans quelle direction évoluent les tendances en matière de réparations de batteries ? En tant que garagiste, dois-je m’adresser au constructeur automobile ou au fabricant de batteries?
Il y aura des solutions sur le marché libre. Nous avons des entreprises qui remettent les batteries en état. Pour l’instant, nous nous concentrons sur l’hydrure métallique issue de voitures hybrides Toyota, Honda et Hyundai. Il s’agit de batteries plus petites d’une capacité de quelques kWh. Dans un futur proche, nous serons également en mesure de remettre en état des batteries lithium-ion, ce qui devrait être nettement moins coûteux que de remplacer toute la batterie.

Les premières réparations de batteries hors garantie auront lieu en 2027. Pour les garagistes, cela signifie-t-il qu’ils doivent se perfectionner dès maintenant pour être prêts en 2027?
Et même avant 2027! En Suisse, une grande partie des garages sont des concessionnaires de marques. Des véhicules dotés de batteries défectueuses débarquent d’ores et déjà dans leur atelier. Les garagistes se demandent alors ce qu’ils doivent faire des batteries.

Et quelle est votre réponse?
Il est possible d’envoyer la voiture chez le constructeur ou de suivre une formation continue et de décrocher les qualifications nécessaires pour procéder soi-même à la réparation de la batterie. Il faut pour cela un certificat haute tension de niveau 3 en tant que mécatronicien. Le travail n’est pas complexe en soi, mais il faut avoir été formé, respecter les mesures de sécurité appropriées et posséder l’outillage adéquat. Les batteries installées sont relativement volumineuses et se composent de différents modules, eux-mêmes constitués d’un grand nombre de cellules. La tension dans toutes ces cellules doit être équilibrée avant le remplacement du composant. En outre, le nouveau module qui sera installé doit afficher la même tension que les autres modules. Pour cela, le garagiste a besoin d’un appareil qui coûte entre 3000 et 4000 francs. Après le montage de la batterie, un test d’étanchéité ou un contrôle de la différence de pression est requis. Comme la batterie est grande et qu’elle se dilate ou se contracte en fonction de la température, des valves de ventilation sont nécessaires. Un garagiste peut réaliser ces travaux, mais il doit s’y préparer et disposer de l’outillage approprié. Je comprends toutefois qu’un garagiste multimarques ne veuille pas acheter les outils propres à chaque marque. 
 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

4 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires