Poussée des hybrides sur le marché automobile

3 septembre 2019 agvs-upsa.ch – Les moteurs hybrides sont en avance. Presque une nouvelle immatriculation sur dix en août était un véhicule à propulsion hybride. Les véhicules au gaz naturel ont pu doubler leurs ventes unitaires par rapport à l'année précédente.



pd. L’électrification du système d’entraînement des automobiles modernes continue de progresser. Parmi les 19 437 nouvelles immatriculations enregistrées en Suisse et dans la principauté du Liechtenstein en août (-9,5 % par rapport au même mois en 2018), près d’un véhicule sur dix était doté d’une propulsion hybride, une combinaison de moteur à combustion et moteur électrique. Les véhicules purement électriques ainsi que les voitures à gaz naturel ayant presque doublé leurs ventes, les propulsions alternatives ont atteint un niveau record de 13,5 % en août. Cela signifie que 22'353 ou 11,1 % des 202’091 (-1,4 % comparé à l’an dernier) voitures de tourisme neuves mises en circulation depuis le début de l’année sont équipées d’une propulsion alternative. Le recul des chiffres mensuels par rapport à l’année dernière s’explique en partie par le fait que le mois d’août comprenait un jour ouvrable en plus en 2018.

Les voitures hybrides, semi-hybrides, et hybrides rechargeables jouissent d’une popularité croissante auprès des constructeurs automobiles et des clients. Se montant à 9,8 %, leur part de marché sur le marché automobile suisse n’a jamais été aussi élevée dans un mois civil qu’en août 2019. Tandis que les hybrides à essence sont en vogue depuis un moment, les moteurs diesel électrifiés gagnent en importance et ont atteint une part de marché de 1,6 % en août. Avec le soutien d’un moteur électrique, l’efficacité – qui est en soi plus élevée par rapport à un moteur à essence – peut encore être augmentée. Cela se traduit par une réduction souvent sensible des émissions de CO2. Si l’on compte également les parts de marché des voitures électriques (3,2 %) et des véhicules à gaz naturel (0,6 %), qui ont doublé en l’espace d’un an, ainsi que deux voitures à pile à combustible, les propulsions alternatives ont affiché en mois d’août 2019 une part de 13,5 %.



«Le nombre de voitures neuves avec propulsion alternative immatriculées jusqu’à la fin août de l’année en cours est d’ores et déjà supérieur à celui enregistré sur l’ensemble de l’an 2018. Les voitures alternatives sont devenues chose courante», commente Christoph Wolnik, le porte-parole d’auto-suisse, au vu de ces chiffres. On constate que tous les systèmes d’entraînement ont leur raison d’être: «Nous observons une stabilisation de la demande de voitures diesel, aussi grâce à l’électrification croissante de ce type de moteur. En même temps, les véhicules électriques gagnent en importance, et le gaz naturel reste indispensable. Il existe donc pour chaque profil d’utilisation et chaque application principale au moins une motorisation qui s’y prête idéalement et qui peut pleinement jouer sur ses forces.»

A partir du 1er septembre 2019, la norme sur les gaz d’échappement Euro 6d-TEMP s’applique à l’ensemble des voitures de tourisme neuves importées en Suisse. Après l’introduction du cycle d’essai WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicle Test Procedure), voici donc les «Real Driving Emissions» mesurées pendant des essais sur route. La norme Euro 6d-TEMP s’applique aux modèles et aux moteurs nouvellement développés depuis deux ans déjà.

Les chiffres en détail répertoriés par marques sont disponibles sous www.auto.swiss.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires